Mon compte

Association des Rencontres Médicales Pluridisciplinaires

Nos programmes DPC

(A Paris, le Samedi 14 Septembre 2019) L’obésité chez l’enfant : Comment la prévenir et la prendre en charge ? Rôle du médecin traitant

S'inscrire à ce parcours de DPC

 

ORGANISATEUR - MODERATEUR :
Dr Jean-Joseph FERRON (Médecin Généraliste - Carquefou)

EXPERT : 
Corinne BACCHETA (Médecin Généraliste - Expert en Nutrition)

LIEU :
ESPACE VOCATION - 22 rue René Boulanger - 75010 PARIS

  

 

 

Justification et intention générale de la démarche DPC

En France, un enfant sur cinq est en surpoids (1,7 million) et 3,5% sont en situation d'obésité (450.000). Dans la population générale, ces chiffres s'élèvent respectivement à 30% et 15%. Chaque année, 5,6 milliards d'euros sont déboursés par l'Etat pour le traitement des patients, soit 4% des dépenses de santé. 

Ainsi, en 2006, 18 % des enfants âgés de 3 à 17 ans (16 % des garçons et 19 % des filles) sont en surpoids ou obèses, dont 3 % des garçons et 4 % des filles classés comme obèses (InVS, 2006). Cependant, une stabilisation de cette prévalence a été récemment observée chez les enfants de 5-6 ans entre 2000 et 2005 (Drees, 2010). Les données traduisent aussi de fortes inégalités sociales et une plus forte prévalence de l’obésité dans les familles modestes. 

L’obésité est multifactorielle : son développement repose sur des facteurs biologiques, comportementaux et environnementaux (offres alimentaires et en activité physique, marketing alimentaire, etc.). On considère aujourd’hui que c’est plus l’interaction entre ces facteurs et non un seul d’entre eux, qui va entraîner l’apparition de l’obésité.

Le rôle du praticien de ville est capital. Il est recommandé d’être vigilant aux signes d’alerte suivants : ascension continue de la courbe depuis la naissance, rebond d’adiposité précoce (plus il est précoce, plus le risque de devenir obèse est élevé) et un changement rapide de couloir vers le haut.

Une enquête auprès des parents révèle que 65% des parents n’accordent pas une attention particulière au poids de leur enfant parce qu’il leur parait grandir et grossir normalement, or le surpoids chez l’enfant n’est pas toujours détectable au premier coup d’œil. 

37% des parents n’envisagent pas systématiquement une sortie tous les week-ends avec leurs enfants alors que la sédentarité́, plus encore que l’absence d’une activité́ physique, est un facteur majeur d’obésité́. 

57% des parents désignent les matières grasses parmi les groupes d’aliments devant être limités pour éviter le surpoids chez leur enfant, or celles-ci sont indispensables, en particulier pendant la petite enfance, à une croissance harmonieuse et à la construction de son système nerveux central.

Il existe ainsi de nombreuses erreurs dans les représentations et les comportements qu’ont les parents et même les médecins sur l’alimentation. Il convient donc de les analyser afin de mettre en place les conditions favorables à une éducation thérapeutique indispensable pour la prise en charge de cette véritable maladie chronique.

 Il  y a donc la nécessité d’une formation présentielle spécifique sur ce thème. Elle est prévue pour 25 médecins sur 1 journée (7h de formation) et repose sur des méthodes de pédagogie interactive et se réfèrera à la pratique des participants à partir de l’analyse des dossiers de leurs patients et de leur questionnement. 

 

A l’issue de la formation, le professionnel devra être capable de :

  • Déterminer quels sont les risques de l’obésité infantile
  • Repérer précocement les signes d’alerte et de poser le diagnostic d’obésité chez l’enfant
  • Analyser les représentations des différents acteurs sur l’obésité infantile (l’enfant, les parents, le médecin)
  • Repérer les comportements inappropriés dans l’alimentation au cours de la petite enfance
  • Rechercher les facteurs de risques et les comorbidités
  • Planifier la prise en charge pour l’enfant et la famille et définir le rôle du médecin traitant
  • Mettre en place une éducation thérapeutique avec les outils nécessaires et les aides d’accompagnement (diététique, physique et psychologique)

 

 

Déroulé du programme en 2 étapes (1 jour) :

PHASE 1 :

Le responsable de l’ARMP vérifie l’inscription administrative des participants voulant démarrer ce parcours DPC.  On lui demandera de sélectionner 2 dossiers d’enfants diagnostiqués comme obèses et de formuler les questions qu’il se pose sur sa prise en charge. Ces dossiers seront la matière des travaux d’atelier.

 
PHASE 2 :

Le médecin participe à la formation présentielle de 1 journée organisée par l’ARMP en 3 temps différents :

  1. Première phase : analyse des pratiques des participants et diagnostic (ateliers/plénière)
  2. Deuxième phase : nos représentations sur l’obésité infantile (plénière) 
  3. Troisième phase : la prise en charge et l’éducation (mise en application) (ateliers/plénière)

 

INSCRIPTION, contactez :

Elise CARVER au 01 55 77 12 37
e.carver@armp-asso.fr
 


Pour toute question, l'ARMP est à votre disposition à partir de l'adresse dpc@armp-asso.fr

 

REFERENCES BiBLIOGRAPHIQUES :  

  1. fr. Le surpoids et l’obésité de l’enfant : focus sur ce qu’en savent vraiment les parents français et sur ce qu’il faudrait leur dire... 18 mai 2018.https://www.ljcom.net/wp-content/uploads/2018/05/Information-Presse_mpediaobesite_1805.pdf - Consulté le 6/1/2019

  2. Bibliomed 743 – Obésité de l’enfant : quel rôle pour le médecin généraliste ? 2014

  3. Bibliomed-Obésité de l’enfant : le rôle déterminant du salé et du sucré…2014

  4. Bibliomed- Obésité de l’enfant : quelles conséquences pour la santé ? 2014

  5. HAS critères de qualité surpoids et obésité de l’enfant et de l’adolescent-suivi septembre 2013 –https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1651849/fr/criteres-de-qualite-surpoids-et-obesite-de-l-enfant-suivi- Consulté le 6/1/2019
  1. HAS Surpoids et obésité de l’enfant et de l’adolescent : synthèse de la recommandation - sept 2011 – https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1100689/fr/surpoids-et-obesite-de-l-enfant-et-de-l-adolescent-synthese-de-la-recommandation- Consulté le 6/1/2019
  1. Bocquet A, et al.  Comportements alimentaires avant 3 ans ; Étude Nutri-Bébé SFAE 2013 – https://projet.chu-besancon.fr/pmb/PMB_Ecoles/opac_css/doc_num.php?explnum_id=490- Consulté le 6/1/2019
  1. HAS Reco2clics : Surpoids et obésité de l’enfant et de l’adolescent-septembre 2011 - https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1104703/fr/reco2clics-surpoids-et-obesite-de-l-enfant-et-de-l-adolescent- Consulté le 6/1/2019
  1. Bibliomed 509- Obésité de l’enfant : quels risques à l’âge adulte 2008

  2. Bibliomed 514 –Obésité : comportements et représentations 2008

  3. Hôpital Robert-Debré - obésité et surpoids de l’enfant – http://obesite-robertdebre.aphp.fr/- Consulté le 6/1/2019
  1. Parce qu’à ses débuts, l’obésité infantile ne se voit pas, il faut la dépister le plus tôt possible –

  2. http://inpes.santepubliquefrance.fr/30000/actus2012/008-obesite-infantile.asp- Consulté le 6/1/2019

  3. Loi n° 2015-1702 du 21 décembre 2015 de financement de la sécurité sociale pour 2016 (1) Chapitre II : Promotion de la prévention et parcours de prise en charge coordonnée -https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do?cidTexte=JORFTEXT000031663208&idArticle=JORFARTI000031664308&categorieLien=cid- Consulté le 6/1/2019

  4. Goulet O, et al. Alimentation de l'enfant en situation normale et pathologique. Progrès en Pédiatrie. Ed. Doin -https://www.unitheque.com/Livre/doin/Progres_en_pediatrie/Alimentation_de_l_enfant_en_situations_normale_et_pathologique-55710.html- Consulté le 6/1/2019
S'inscrire à ce parcours de DPC
Mentions légales - CGU - Politique de confidentialité - Politique cookies
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des contenus et de la publicité ciblée adaptés à vos centre d'intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici
Ok