Mon compte

Association des Rencontres Médicales Pluridisciplinaires

Nos programmes DPC

4 & 5 Juin 2021 en Corse ! L'adolescent et son médecin : Lequel est en difficulté ? Comment aborder les problèmes médicaux de l’adolescence ? N°26972100009

 

Corse 3

 

 

INTERVENANTS :

Dr Jean Joseph FERRON 
Médecin Généraliste formé à la pratique et aux pédagogies adaptées à la formation en médecine générale, 

Concepteur de nombreuses formations pour l’ARMP

Alain FONTAINE
(Psychothérapeute formé à la communication

(PNL, analyse transactionnelle, Process communication, hypnose…) 

                                                            LIEU :                                                           

Hôtel DOLCE VITA

51 route des Sanguinaires
20000 AJACCIO
Tel : 04 95 52 42 42

 

Si vous n’avez pas de problèmes pour communiquer avec les adolescents qui vous consultent, ce DPC n’est pas pour vous !

Adolescent

Par contre :

  • si vous rencontrez des difficultés dans cette grande période de métamorphose qu’est l’adolescence sur la manière de l’aborder et de communiquer…
  • si vous vous interrogez sur la réalité de la crise de l’adolescence et comment y faire face…
  • si vous êtes confrontés à des pathologies où il convient d’être vigilant à l’adolescence : les états dépressifs et le risque suicidaire, les troubles des conduites alimentaires, les addictions (au tabac, l’alcool, les drogues, les écrans)…

Brefsi vous souhaitez améliorer votre communication avec l’adolescent et son entourage, votre prise en charge globale et jouer pleinement votre rôle de médecin comme accompagnateur de cette métamorphose…

Alorsce DPC est fait pour vous ! N'hésitez pas à vous inscrire !

  

Résumé et Objectifs de la Formation

L’intitulé de cette formation « L’adolescent et son médecin : lequel est en difficulté ? » veut souligner par son interrogation que la difficulté se situe des 2 côtés : 

  • chez l’adolescent la difficulté à consulter, à reconnaître qu’il a des problèmes et qui vient consulter souvent contraint et forcé en adoptant une attitude parfois hostile peu propice à la relation
  • mais, également, difficulté pour le médecin d’établir une relation de confiance et d’aborder les problèmes médicaux de l’adolescence qu’ils soient bénins ou préoccupants. 

Les préoccupations de santé de l’adolescent peuvent prendre tous les aspects : parfois et souvent minimisés, ces problèmes peuvent être également exagérés, amplifiés par la méconnaissance de leur origine et être source d’angoisse. Ils concernent aussi bien le psychique que le physique, les relations familiales ou scolaires avec les questions sur leur corps, leur identité, la sexualité, le risque des conduites addictives, et les problématiques très actuelles du harcèlement ou de l’utilisation du smartphone et des jeux vidéo, etc. 

Avec l’adolescent, le médecin doit être à l’écoute, adapter son discours, se poser et poser les bonnes questions, aborder éventuellement des questions que l’adolescent ne se posent pas, repérer un mal-être, une conduite à risque, établir une relation de confiance, informer, conseiller et être à disposition…

Cette formation touche donc à de nombreux secteurs de la pratique médicale où la compétence clinique a besoin d’être associée à une compétence relationnelle spécifique. Formation transversale donc dont l’objectif sera centré sur la relation du médecin avec l’adolescent, la manière d’être et de conduire l’entretien pour repérer l’existence de troubles psychocomportementaux, identifier des conduites à risque et le conseiller dans les différents domaines où il se pose des questions (sexualité et contraception) ou non (utilisation des nouvelles technologies numériques comme le smartphone, conduites alimentaires, pratique sportive…). 

Cette formation présentielle de 2 jours est précédée d’un recueil des attentes avec la formulation de questions à partir de situations rencontrées dans la pratique. 

 
A l’issue de la formation, le professionnel de santé sera capable de :

- Mener un entretien avec un adolescent
- Comprendre l’approche systémique familiale
- Repérer l’existence de troubles psychocomportementaux
- Identifier les conduites à risque (addictions, troubles des conduites alimentaires, jeux…)
- conseiller sur les problèmes de sexualité, contraception, alimentation, pratique sportive, vaccination…

 
Méthodologie pédagogique suivant un cheminement en 3 temps :

  1. Une phase heuristique : pour découvrir les problèmes posés par l’adolescent en consultation avec les questions posées par la ou les situation(s) et les réponses que chacun apporte dans sa pratique,
  2. Une phase d’apport de connaissances en lien avec la synthèse des questions et des réponses collectées à l’issue de la 1ère phase 
  3. Une mise en application de ces connaissancesdans un 3ème temps des nuances sur les corrections ou les améliorations découvertes à la phase heuristique et les réponses que chacun peut apporter dans sa pratique. 

Les différentes séquences sont donc construites avec une alternance de travail interactif en ateliers (3 ou 4 groupes de 4 à 5 médecins) et de travail en plénière avec des méthodes adaptées pour atteindre les objectifs fixés. 


Structure du programme en 3 étapes (2 jours, soit 14h) :

PHASE 1 : AVANT LA FORMATION
Avant la formation présentielle, on demande au médecin inscrit à la formation de remplir un questionnaire sur ses attentes et de formuler, à partir de situations rencontrées dans sa pratique, les questions qu’il se pose face aux problèmes spécifiques des adolescents et la manière de les aborder (par exemple, troubles des conduites alimentaires, addictions, sexualité…). Une synthèse de ces questions sera présentée dans la séance plénière introductive de la phase présentielle. 

PHASE 2 :
Le médecin participe à la formation présentielle de 2 jours organisée par l’ARMP (description détaillée dans le dossier joint sur le déroulé pédagogique et le contenu).
4 temps différents correspondant à des situations spécifiques liées à des contextes ou environnement différent
Phase 1 : l’adolescent face à lui-même
Phase 2 : l’adolescent dans son environnement familial
Phase 3 : l’adolescent dans son environnement scolaire et extra-familial
Phase 4 : l’adolescent dans sa globalité

PHASE 3 : A L'ISSUE DE LA FORMATION
Evaluation de la satisfaction des participants et vérification de la conformité de la formation aux attentes des participants exprimées avant la formation. 
Formulation des grands messages susceptibles de changer la pratique du médecin. 
Commentaires des intervenants.


INSCRIPTION,
directement avec votre compte "mondpc.fr"  : 

  • Rentrez votre identifiant (mail) et votre mot de passe(à redemander si perdu) 
  • Dans votre Espace Personnel, allez sur la rubrique « Recherche Actions » (à gauche)
  • Rentrer le n° du programme 26972100009 et cliquer sur « Rechercher », puis sur « Détail Action de DPC » en haut à droite de la page, 
  • Descendre en bas de la page et cliquer sur le bouton rouge « S’inscrire », puis sur « Valider » 

 

PRISE EN CHARGE PAR L'ARMP :

Les pauses, les déjeuners et les frais pédagogiques.
Une nuitée (*) sur la base d’un forfait limité à 170 € et sur présentation de la facture avec un RIB à l’issue de la formation. Réservation de votre hébergement directement par vos soins (Hôtel DOLCE VITA – 51 route des Sanguinaires – 20000 Ajaccio. Tel : 04 95 52 42 42, précisez pour le séminaire formation ARMP).
(*) Uniquement pour les partcipants résidant à plus de 100 km du lieu de formation, et si enveloppe ANDPC complète. 
Problème d'aaccessibilité : N'hésitez pas à nous contacter.
 

Pièce obligatoire à fournir pour confirmation définitive de votre inscription et réservation de votre place :
Chèque de caution de 300 €, à l'ordre de l'ARMPChèque restitué à l’issue de la formation. Tout désistement devra être justifié et adressé par mail au plus tard 3 semaines avant le début de la formation. Passé ce délai pour toute absence injustifiée (ou annulation de l’organisme), le chèque de caution sera encaissé par l'ARMP, à titre de dédommagement des frais engagés. 

Complément d'information auprès de : 
dpc@armp-asso.fr ou  01 45 23 96 16



REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES : 

  1. Fiche d’aide à la consultation de l’ARMP – Adolescence –Difficultés (2011)
  2. Fiche d’aide à la consultation de l’ARMP – Anorexie mentale- Enfant et adolescent (2009)
  3. Repérage précoce de l’usage nocif de Cannabis. Inpes.2007
  4. L’adolescent et son médecin : quelle est la vraie question ?. Bibliomed. 561 ;
  5. Particularité de la dépression de l’adolescent. Bibliomed 584 ;
  6. Evaluation.de la sévérité de la dépression adolescent. Bibliomed 586 ;
  7. L’adolescent déprimé : quel traitement ? Bibliomed 588 ;
  8. Comment initier et mettre en œuvre une démarche d’éducation pour la santé avec un adolescent ? Guide professionnel de santé-Inpes.2009 ; http://www.inpes.sante.fr/professionnels-sante/pdf/entrenous/Entre-Nous-Brochure.pdf
  9. Contraception chez l’adolescente. Fiche mémo. HAS 2013 ;
  10. Consultation : première consultation contraception. Bibliomed 635 ;
  11. Contraception d’urgence : craintes injustifiées, attentes déçues. Bibliomed. 637;
  12. Dépression et suicide adolescent. Bibliomed 591 ;
  13. Anorexie mentale :repérage. Recommandation HAS.2010;
  14. Dialogue et éducation pour la santé avec un adolescent. Inpes.2009
  15. Dossier presse. Site onsexprim.fr. Inpes.2015;
  16. Consultation avec un adolescent : la possibilité d’une rencontre ? Médecine. Avril 2016
  17. Conduite à tenir en médecine de premier recours devant un enfant ou un adolescent susceptible d’avoir un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité.HAS.2014;
  18. Lorsque les chemins de l’alcool et de l’adolescence se croisent.Rev.Med.Suisse.2013 http://www.revmed.ch/rms/2013/RMS-374/Lorsque-les-chemins-de-l-alcool-et-de-ladolescence-se-croisent
  19. Addictions: passer du produit au comportement. Médecine 2008;
  20. Surpoids et obésité de l’enfant et de l’adolescent. HAS reco.2011;
  21. Accueil des adolescents en médecine générale: validation de l’usage d’un référentiel. Rev.Prat.MG;19.710.2005 http://www.ors-poitou-charentes.org/pdf/AccAdoMG05.pdf
  22. Dépression chez l'adolescent. Qui est « à risque », et de quoi ? Médecine. septembre 2010
  23. Les adolescents suicidants non pris en charge pour leur acte sont-ils différents des autres? Rev.Prat.MG.15;545.sept.2001;
  24. Manifestations dépressives à l’adolescence: Repérage, diagnostic et stratégie en soins de premier recours. Reco HAS.2014;
  25. Patient avec un trouble bipolaire: repérage et prise en charge initiale en premier recours.Fiche memo.HAS.2015
  26. RISQ®-Grille de dépistage de consommation problématique d’alcool et de drogues chez les adolescents (DEP-ADO.2003)
  27. Le MG face au risque suicidaire de l’adolescent : comment mieux dépister ?. Medscape. 04juin 2014. http://francais.medscape.com/voirarticle/3600665#vp2
  28. Delassus Eric. Vivre et penser son corps à l’adolescence. HAL Id: hal-01294154 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01294154
Mentions légales - CGU - Politique de confidentialité - Politique cookies
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des contenus et de la publicité ciblée adaptés à vos centre d'intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici
Ok