Mon compte

Association des Rencontres Médicales Pluridisciplinaires

Nos programmes DPC

Maladie de Parkinson : la place du médecin généraliste - N°26972100033

S'inscrire à ce parcours DPC

Nouveau Programme !

Dossier de formation établi avec le concours méthodologique de la HAS
et conforme à la méthode de la HAS de production des listes de critères
d'évaluation et d'amélioration des pratiques professionnelles


CONTEXTE DU PROGRAMME DPC EN E-LEARNING

Parkinson 2Deuxième maladie neurodégénérative après la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson touche 200 000 personnes en France. Son diagnostic est clinique et les examens complémentaires n’ont aucune place en dehors de quelques situations spécifiques où ils seront demandés pour établir un diagnostic différentiel. Un œil clinique exercé permet le plus souvent d’évoquer le diagnostic sur des signes, parfois frustres au début de la maladie.

Le médecin généraliste est donc en 1ère ligne car c’est lui que le patient interrogera sur un symptôme moteur ou non qui l’inquiète et son rôle est fondamental pour évoquer ou poser ce diagnostic et initier le traitement avec l’aide de son correspondant neurologue.

L’annonce du diagnostic, l’explication du traitement et de la prise en charge globale, la recherche des effets secondaires des traitements, les conseils et l’accompagnement du patient tout au long de l’évolution de la maladie sont des étapes essentielles et s’intègrent dans le cadre d’une éducation thérapeutique.

Autre facteur essentiel : la bonne coordination avec le spécialiste neurologue, car si, au début de la maladie, le maniement des traitements pose relativement peu de problèmes, au cours de l’évolution et de l’aggravation, celui-ci devient complexe  et peut être assimilé à une véritable « cuisine » qui doit être  ajustée et sous la responsabilité du spécialiste. 

Si les facteurs génétiques se retrouvent dans les antécédents chez 15% des malades atteints de la maladie de Parkinson, on insiste actuellement sur la responsabilité des facteurs environnementaux, en particulier de l’usage des pesticides dans l’agriculture qui a conduit à la reconnaître comme maladie professionnelle chez les agriculteurs. Le médecin généraliste a donc une place particulière à tenir face à cette maladie.

Cette formation distancielle proposée par l’ARMP a l’objectif de définir cette place et ce rôle, en particulier à la phase initiale du diagnostic et de connaître les stratégies thérapeutiques afin de faciliter au quotidien le parcours de santé du patient en coordonnant les soins avec son correspondant neurologue. 



OBJECTIFS /APTITUDES/COMPETENCES  :

L’objectif général vise à former le médecin généraliste et à définir sa place et son rôle dans la prise en charge des patients atteints de la maladie de Parkinson.

Sa place est essentielle pour le diagnostic au début et son rôle fondamental dans la surveillance du traitement, en particulier lors de la survenue des effets secondaires, dans la coordination avec son correspondant neurologue et dans l’accompagnement du malade qui doit être centré sur l’éducation. 

A l’issue de cette formation distancielle, le médecin devra être capable de :

- Poser le diagnostic de maladie de Parkinson au début sur les signes cliniques évocateurs
  . Les troubles moteurs
  . Les troubles non moteurs
- Comprendre la stratégie thérapeutique mise en place en fonction du contexte (âge, symptomatologie…)
- Identifier les effets secondaires des traitements pour mettre en œuvre un traitement ou changer de médicaments
- Coordonner la prise en charge avec le neurologue
- Conseiller le patient et l’accompagner aux différents stades de sa maladie
- Proposer et mettre en lien le patient avec des associations ou organismes susceptibles de l’aider 

MODALITES PEDAGOGIQUES ET D’EVALUATION / DUREE DU PROGRAMME

La formation se décompose en 3 phases : 

PHASE 1 : ÉVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES (2h) :

Il est demandé à chaque médecin inscrit de faire une évaluation de sa pratique à partir de 5 à 10 dossiers patients vus en consultation et présentant des signes de maladie de Parkinson : le participant est invité à effectuer "un état des lieux" de sa pratique professionnelle et définir ses points d’amélioration. Les questionnaires sont à remplir directement en ligne avant de pouvoir accéder à la formation.

 PHASE 2 : ACQUISITION DES CONNAISSANCES (2h) :

  • La formation cognitive se compose de plusieurs sections médicales concernant les différents aspects de la maladie de Parkinson. 
  • Chaque section débute par des questions cliniques où le participant est invité à répondre. Ensuite, il accède à la partie cognitive dénommée : « Les essentiels », c’est ce qu’il doit impérativement connaître et retenir. 
  • Après l'étude de cette partie, il obtient les réponses exactes au questionnaire de la section avec la possibilité d’afficher ou non ses réponses. Il peut, alors décider, de revenir sur « les essentiels » qu’il vient d’étudier ou poursuivre sa progression sur les sections suivantes. 
  • A la fin de l’étude de toutes les sections, il est proposé au participant : 
    . de télécharger tous les essentiels, ainsi qu’un récapitulatif de ses résultats, 
    . de refaire la partie cognitive (sans l’EPP du départ) 
    . ou de poursuivre la 3ème étape.

PHASE 3 : SUIVI DU CHANGEMENT DES PRATIQUES PRAOFESSIONNELLES (2h) : 

A l’aide du même audit clinique qu’en phase 1, le participant analysera à nouveau sa pratique professionnelle sur 5 à 10 nouveaux patients âgés qu’il aura vu en consultation, suite à la phase 2 et suivant un délai donné par l’ARMP. Cette phase permettra ainsi au participant de mesurer sa pratique professionnelle tout en observant les changements. 

Dès la fin de la Phase 3, le participant aura accès à un dossier complet sur son parcours DPC comprenant les
documents suivants :

  • Le récapitulatif du parcours
  • Le récapitulatif de vos réponses
  • « Les essentiels » à retenir, soit le contenu de la formation
  • Les sources bibliographiques

Tout au long de la formation, le participant est accompagné par l’équipe DPC de l’ARMP. En effet, il dispose d’un numéro de téléphone destiné à répondre à ses questions méthodologiques et/ou cliniques, ainsi que d’une adresse mail. 


PRE-REQUIS :

Vous devez disposer d’une bonne connexion internet. Ce programme est aussi bien accessible depuis votre ordinateur, votre tablette ou votre téléphone. A tout moment, vous pouvez décider d'arrêter et reprendre votre programme à l'endroit de votre progression.


MODALITES D'INSCRIPTION :

Pour les Médecins libéraux :  
Directement sur le site de l'ANDPC, à partir de votre compte mondpc.fr :
- Rentrez votre identifiant (mail) et votre mot de passe 
(à redemander si vous ne vous en souvenez plus) :
- Sur votre Espace Personnel
, allez sur la gauche, Rubrique « Recherche Actions » 
- Rentrer le n° du programme 26972100033cliquer sur « Rechercher », puis sur « Détail Action de DPC » en haut à droite de la page

- Descendre en bas de la page et cliquer sur le bouton rouge « S'inscrire », puis sur « Valider » 

Pour les Médecins salariés :  
 Veuillez nous consulter pour établir une Convention avec votre employeur.

Dès validation de votre inscription, vous aurez accès à votre Espace sur la nouvelle plateforme e-learning (dpc-armp.fr) pour débuter votre programme.


PRISE EN CHARGE :

Indemnisation : 270,00 € versée directement par l’ANDPC (suivant le solde annuel de votre enveloppe et la réalisation complète de la formation), uniquement pour les médecins libéraux.


INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES :

dpc@armp-asso.fr ou au 01 45 23 96 16

 

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES & RESSOURCES DOCUMENTAIRES

  1. Conférence de consensus « La maladie de Parkinson : critères diagnostiques et thérapeutiques », Haute Autorité de Santé (HAS), mars 2000
  2. Guide ALD. Actes et prestations « Maladie de Parkinson ».HAS, février 2012
  3. Brefel, F.Ory. La douleur dans la maladie de Parkinson. Neurologie.com. 2 ; 2.2010
  4. « Maladie de Parkinson », Collège des enseignants en Neurologie
  5. Guide du bon usage des examens d’imagerie médicale. SFR-SNMR.2013 gbu.radiologie.fr
  6. Maladie de Parkinson. Collège des enseignants en neurologie.
  7. Jodoin. Le traitement de la maladie de Parkinson. Le Médecin du Québec. 47 ; 8. 39-44.2012 
  8. Damily, N.Franck. Les neuroleptiques en médecine générale. Médecine.358-61. octobre 2010
  9. Beaulieu, S.Chouinard. Ne tremblez plus devant la Maladie de Parkinson. Le Médecin du Québec.47 ;8 ;31-37.2012
  10. Hubert. La maladie de Parkinson : kinésithérapie. Rev Med Brux.2011
  11. Bakay. La démence chez le patient parkinsonien. Rev Med Liège 2011;66;2 :75-81
  12. Baronti, T.Schmid. Le traitement de la maladie de Parkinson. Forum Med Suisse 2012 ;12 ;6 :114-18
  13. Lepage. Les symptômes non moteurs. Le médecin du Québec.2012 ;47 ;8 :45-51
  14. 2012. Akineton. Avis Commission de la transparence
  15. 2012. Apokinon. Avis Commission de la transparence
  16. 2012. Artane. Avis Commission de la transparence
  17. 2012. Otrasel. Avis Commission de la transparence
  18. 2012. PARKINANE. Avis Commission de la transparence
  19. 2010. rasagiline. Avis Commission de la transparence
  20. 2005. REQUIP. Avis Commission de la transparence
  21. 2009. PERGOLIDE. Avis Commission de la transparence
  22. 2010. SINEMET. Avis Commission de la transparence
  23. 2012. STALEVO. Avis Commission de la transparence
  24. HAS 2016 –Guide du parcours de soins –Maladie de Parkinson
  25. Dion, S.Chouinard. traitement initial de la maladie de Parkinson.Le clinicien 2008.
  26. Mystérieux syndrome des jambes sans repos.Médecine nov.2005
  27. 2011. Médicaments dopaminergiques : mieux connaître certains effets indésirables pour mieux en parler
  28. 2012. Actes et prestations ALD 16. Maladie de Parkinson
  29. 2012. Guide du parcours de soins. Maladie de Parkinson
  30. 2007. Guide patient ALD. La prise en charge de votre maladie de Parkinson
  31. Afssaps 2011. Communiqué de presse. Médicaments dopaminergiques. Information patients
  32. Delvaux, G.Moonen, G.Garraux. La maladie de Parkinson débutante. Rev Med Liège 2009; 64 : 4 : 228-232

 

VIDEOS POUR ALLER ENCORE PLUS LOIN

  1. Vidéo sur les symptômes de la maladie (témoignages de patients) –France Parkinson https://youtu.be/Y9sgTMqM91M(3’31)
  2. Vidéo sur le tremblement :https://youtu.be/H-LaChcsXCQ (0,44’)
  3. Vidéo sur la marche du parkinsonien : https://youtu.be/AkGWFhxfMW8(0,35’)
  4. Vidéo qui permet de clore par une synthèse : Parkinson, agir tôt pour vivre mieux (Fréquence médicale) : https://youtu.be/Abyn9bVwV18(41’08)

 

 

S'inscrire à ce parcours DPC
Mentions légales - CGU - Politique de confidentialité - Politique cookies
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des contenus et de la publicité ciblée adaptés à vos centre d'intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici
Ok